Happiness Therapy, une comédie qui aime ses personnages

Happiness Therapy

Sortie en France mercredi, Happiness Therapy (en VO Silver Linings Playbook) nous est vendue comme une comédie romantique mais risque de dérouter les fans inconditionnels de cinéma girly. Pleine de bonne humeur, un peu bordélique, l’histoire d’amour en formation semble surtout un beau prétexte à dévoiler tout un petit univers sympathique et à faire s’éclater des acteurs géniaux.

L’histoire

Pat (Bradley Cooper) vient de sortir de l’hôpital psychiatrique où il a passé huit mois après avoir tabassé l’amant de sa femme. Bipolaire, il refuse de prendre ses médicaments malgré l’insistance de ses parents chez qui il retourne vivre. Il est fermement décidé à récupérer sa femme Nikki en dépit de l’interdiction qu’il a de l’approcher et met en place un programme culturel et sportif afin de lui prouver qu’il s’est amélioré. Pendant ce temps-là, un de ses amis lui présente sa belle-soeur Tiffany (Jennifer Lawrence), une jeune veuve à tendance dépressive et aux sautes d’humeur toutes aussi surprenantes que celles de Pat. Les deux jeunes gens sympathisent autour de leurs problèmes psychologiques et de leur solitude et passent un marché : Tiffany aidera Pat à contacter Nikki qu’elle voit parfois et en échange, il fera quelque chose d’autre pour elle.

Ce que j’en ai pensé

HappinessTherapy3Je ne savais pas trop de quoi parlait le film mais j’avais vu l’affiche avec Jennifer Lawrence (que j’adore depuis Hunger Games, j’avais d’ailleurs parlé d’elle dans un autre article) et je m’étais dit que de la voir aux côtés de Bradley Cooper me suffisait. Je n’ai pas été déçue par la performance de ces deux acteurs, mais j’ai aussi été agréablement surprise par tout le reste du casting qui compte d’autres têtes d’affiches comme Robert DeNiro, Chris Tucker ou Julia Stiles mais aussi des noms beaucoup moins connus. On sent que le réalisateur a soigné chacun de ses personnages, même les plus discrets. Chaque acteur apporte son histoire individuelle avec une joie communicative.

Là où le film diffère d’une comédie romantique à gros budget c’est qu’on ne peut pas du tout se fier aux stéréotypes habituels. Si les premières minutes de la rencontre avec chaque second rôle vous laisse penser qu’on peut les décrire en quelques mots et les faire rentrer dans les cases classiques du genre – père égoïste et violent, ami ingrat, épouse castratrice, grand frère trop parfait etc. – c’est une erreur! Les personnages sont beaucoup plus multi-facettes que ça et le réalisateur leur porte une telle tendresse qu’aucun d’entre eux n’est complètement négatif. Comme dans la vraie vie, chacun a ses petits défauts et ses petites névroses qu’on accepte parce qu’on les aime comme ça. Quant aux maladies mentales, aucun jugement n’est porté dessus et elles sont présentées avec beaucoup de finesse : ce sont simplement des éléments avec lesquels composer quand on en est atteint, c’est la vie… pas forcément une tragédie.

HappinessTherapy2Au niveau de l’histoire d’amour, elle est bien présente mais elle est loin d’être l’unique sujet du film et Tiffany n’entre pas en scène avant au moins vingt bonnes minutes. Par contre, le couple fonctionne grâce à deux acteurs au top jouant des personnages excentriques mais vrais. Ce qui marche entre les héros, c’est qu’ils se comprennent. Ils savent ce que c’est que de se shooter aux médicaments, d’avoir des sautes d’humeur, de réagir étrangement ou d’être un peu trop franc. Et parce qu’ils sont passés par là et qu’ils savent que ce n’est pas une fatalité, ils ne se formalisent pas du comportement des autres ou de remarques un peu blessantes. A deux, ils forment une belle équipe et s’entraident pour se reconstruire. Comme Pat est obsédé par la reconquête de son ex Nikki et que Tiffany a la réputation de sauter sur tout ce qui bouge, on nous évite une histoire d’amour nunuche où chaque scène nous dit avec moultes descriptions « ILS S’AIMENT, ILS SONT FAITS L’UN POUR L’AUTRE, REGARDEZ! ». Justement, leur relation d’abord amicale est simple et légère, dégagée des clichés du genre.

Malgré ses huit nominations aux Oscars, plusieurs journalistes français ont exprimé leur déception. Il faut dire que David O. Russell, le réalisateur, a été un champion du film indépendant et cynique et j’imagine que dans la presse intello, on aurait espéré quelque chose de plus noir, de plus méchant et de plus cérébral. Or Happiness Therapy est tout le contraire d’un film noir et méchant. Sans être un produit guimauve parfumé à la framboise, il est enthousiaste et optimiste. Pourtant, je ne trouve pas qu’il a la prétention de donner des conseils pré-mâchés sur le bonheur comme j’ai pu le lire ça et là. La devise de développement personnel de Pat est même affectueusement tournée en dérision : ça l’aide à se structurer mais ça n’a pas vraiment de sens en soi. En lisant certaines critiques, j’ai franchement eu l’impression qu’on n’avait pas vu la même chose!

HappinessTherapy

En conclusion, voilà du cinéma vraiment sympa avec des personnages hauts en couleur, riches et parfaitement interprétés. L’énergie des acteurs et les milles petites histoires donnent peut-être un aspect légèrement bordélique au film (il y avait tellement de matière scénaristique qu’on aurait pu en faire une mini-série!) mais on rit souvent et on passe franchement un bon moment. Allez-y mais ne vous attendez pas à y trouver une comédie romantique girly bien calibrée avec des héros qui vous donnent envie d’être à leur place (ce n’est pas exactement le genre auquel appartiennent les films dont j’ai parlé dans l’article sur le top 10 des comédies romantiques les moins niaises ou sur les 3 comédies romantiques qui m’ont le plus déçue par exemple).

Publicités

4 réponses à “Happiness Therapy, une comédie qui aime ses personnages

  1. J’ai très envie de le voir celui ci et si en plus c’est de la comédie romantique qui sort des sentiers battus (et même rebattus) c’est tant mieux ! 😀

    • Tu me diras ce que tu en as pensé quand tu l’auras vu! Comme je le disais dans l’article, ya pas mal de critiques qui ont trouvé ça « convenu » mais c’est sûr que ça l’est si on compare à Tarantino ou Lynch ahah… Par contre, si on compare aux films de Jennifer Lopez, ça l’est pas du tout 😉

  2. J’ai vu ce film après avoir lu ton article hier soir, j’ai adoré. Je trouve les acteurs très bons dans ce film, les musiques, le scénario, j’adore vraiment et je trouve que c’est à part des comédies romantiques que j’ai vues. C’en est une mais je ne me suis pas ennuyée alors que d’habitude il y a un moment ou je me dis « cette scène je la connais par coeur », il y a des choses qu’on devinent mais j’ai pas eu l’impression que l’on me prenait pour une idiote durant le film et j’apprécie.

    • Waouh c’est cool de savoir que je t’ai aidée à trouver ce film vraiment sympa! Moi aussi j’ai ressenti la même chose que toi : un ou deux passages un tout petit peu prévisible mais le reste du temps, tu es toujours agréablement surprise, et les acteurs sont vraiment géniaux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s