Bloguer sur l’expatriation et les voyages, trop intime pour moi?

LotusHead

Il y a quelques mois, j’avais décidé de donner un nouveau tour à ce blog. Je l’avais créé après un précédent blog un peu trop sérieux parce que je voulais quelque chose de léger où je puisse parler de toutes sortes de sujets qui me plaisent avec une grande liberté de ton.

Et puis quand j’ai déménagé à l’Ile Maurice, une énième expatriation, je me suis dit que c’était le moment de devenir blogueuse voyage. Après tout, je pense valoir autant le titre de voyageuse que la plupart des blogueurs que je lis, j’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai trois cartes de fidélité chez des compagnies aériennes qui croulent sous les points, je suis même silver chez l’une d’entre elles (oui, bon, j’avoue, j’écris ça jusque parce que je suis trop fière), je me débrouille dans les métros de n’importe quelle ville du monde et je suis super douée pour lire les cartes.

L’Ile Maurice n’est pas une destination qui regorge de blogueurs expatriés investis. J’ai pensé que ce serait le bon moment pour franchir le pas et faire découvrir le pays à mes visiteurs : le terrain est vierge! J’ai changé le nom du blog, je lui ai donné un nouveau design pour associer le côté voyage au côté girly… Je m’y voyais déjà, bavarder dans cette active communauté de blogueurs voyages et expatriation, devenir l’un d’eux… Dès mon arrivée au pays, je fourmillais d’idées, j’étais prête à publier plusieurs fois par semaine. Et puis, j’ai bloqué.

L’expatriation et le voyage révèlent en moi des sentiments forts et profonds. Je les compare souvent à des relations amoureuses.

Parfois, tu es en couple de convenance, tu essayes de faire des efforts pour que ça marche mais quelque part, tu sens que vous deux, ça ne durera pas plus de quelques mois.

Parfois, tu vis une passion folle, tu sais que c’est déconnecté de la réalité, qu’un jour ça s’arrêtera parce que la magie ne peut pas fonctionner éternellement, mais tu ne veux pas quitter cet état. Alors, quand vient la fin, c’est une déchirure qui t’emmène au plus profond de la dépression : tu penses à l’autre, tu veux le revoir, tu es avec quelqu’un de nouveau mais c’est avec lui que tu veux être. Et puis le jour où tu le retrouves enfin dans une escapade infidèle, quelques années plus tard, tu te rends compte de l’inévitable : la magie a disparu et tu ne reconnais plus ce qui t’a autrefois tant exalté.

Parfois, la relation est équilibrée et belle, tu ne pourrais rêver mieux : tu te dis souvent que tu es exactement celle qui tu as toujours voulu être, que tu ne fais pas semblant et que l’autre t’aide à te révéler… Mais le travail, la famille, quelque chose vous oblige à vous séparer. C’est ton grand regret. Tu ne pleures pas, tu n’en parles jamais, c’est ton choix, tu as bien réfléchi. Seulement, tout au fond, tu n’arrives pas à oublier : tu le retires de tes amis Facebook, tu enfouis toutes ses photos sous des cartons, tu changes de sujet quand on t’en parle, si tu as des amis en commun, tu cherches leur présence parce qu’ils ont été témoin de votre belle histoire mais tu fais comme si ce n’était jamais vraiment arrivé parce que c’est trop douloureux, sauf quelquefois où tu te confies au bord d’un comptoir…

Voilà, l’expatriation, et dans une certaine mesure les voyages, c’est aussi sensible pour moi que ça. Je ne raconterai pas mes histoires d’amour sur un blog, sauf si c’était carrément romancé. Bien sûr, ici, je décris surtout la rupture, le moment où l’on part alors que bien sûr, l’après peut aussi être riche et joyeux (il y a des fins heureuses). Mais si ce moment résonne aussi fort en moi, c’est bien parce que ce qui s’est passé pendant a quelque chose qui me bouleverse dans les tréfonds. J’ai l’impression diffuse que tout cela n’appartient qu’à moi et que le partager sans savoir qui le lira est impudique.

L’écriture à des inconnus pourrait sembler plus facile mais la réalité est que cette intimité me parait trop personnelle pour que j’arrive à remplir les cases des articles WordPress avec mon coeur à vif. Ce qui a trait au voyage avec moi en héroïne, c’est ma barrière : je ne peux pas me livrer à ce point-là.

J’ai bien essayé, quelques articles par-ci par-là mais ils sont impersonnels comparés au reste du blog alors que ce sont parmi les seuls à vraiment raconter de A à Z une activité que j’ai faite (et ça me gêne presque de les mettre en lien ici alors qu’ils sont bien sur le blog!). Je me suis mise tellement à distance en les écrivant pour ne pas trop me dévoiler que je me sens en fait bien mieux représentée dans un article sur les soutien-gorges, sur une critique de film de Bollywood comme Ram-Leela ou sur un Top 5 Series Addict. Là où j’ai le mieux réussi à parler de l’Ile Maurice, je crois que c’est d’ailleurs à travers mes lectures, qui me permet de donner des bouts de moi sans que ça en ait l’air.

C’est en réfléchissant aux blogs voyages qui me marquent le plus (j’en lis plusieurs mais pas tous avec la même attention aux détails), que je me suis rendue compte que j’arrive bien mieux à bloguer livres et séries que voyage – du moins plus avec le ton qui me convient.

Voici quelques-uns des blogs voyages qui me plaisent le plus.

1. Where is Marie? – Année sabbatique entre l’Australie, l’Asie et le Pacifique.

Marie est toute jeune, elle avait 21 ans lors de son année sabbatique il me semble. J’ai tout de suite aimé son blog, malgré ses maladresses de début. Elle écrit tous ces détails qui font le sel du voyage : les gens, les discussions rigolotes, les activités et ce qu’elle a pensé… Je l’ai déjà dit dans un autre article mais on dirait une copine qui nous envoie des mails dépaysants. On rentre tout de suite dans son univers et elle ne rechigne pas du tout à nous montrer sa bouille et celles de ses amis. Comme une copine, elle accompagne ses articles de multitudes de jolies photos de qualité qui respirent la bonne ambiance.

2. From Side2Side – Expatriation au Kansas (USA)

J’ai découvert ce blog assez récemment mais j’ai tout de suite adoré. La blogueuse est maman de deux grandes filles et toute la famille vit aux Etats-Unis. Ce que j’aime, c’est la balance entre vie quotidienne et constatations générales sur l’environnement local : activités du weekend, expérience scolaire des ados, traditions du coin etc. Il y a suffisamment de personnel pour qu’on se sente accroché par l’histoire racontée et suffisamment de mise à distance pour qu’on ait l’impression de découvrir et d’apprendre des trucs passionnants.

3. Les Pottins du Blog Trotteur – Voyages à travers le monde

La famille Chamotte (Maman, Papa et petit garçon) passent son temps à voyager pour le plaisir et nous raconte ses différents road-trips. Personnellement, je ne suis pas très fan des blogs de voyage qui racontent leurs étapes jour par jour en se contentant de décrire des paysages brièvement avec plein de photos. Sauf que sur ce blog-là, il y a encore ce petit truc intime que j’adore : on est vraiment embarqué avec la petite famille, on suit les aventures du bout de chou et l’écriture est pleine d’entrain et de spontanéité.

4. Ma Vie à Los Angeles (expatriation à Los Angeles, USA) et Le blog de Mathilde (expatriation à Boston, USA)

Ces deux blogueuses ont un style assez proche. Elles sont plus dans le général mais chaque billet nous apprend plein de petites choses sur le sujet qu’elles ont choisi et qui parle d’un truc de leur quotidien ou de leur environnement. Il y a suffisamment de choses personnelles pour qu’on accroche, même si elles se livrent moins que les blogueurs précédents des billets que j’en ai lu. Ce qui fait la balance, ce sont leurs angles originaux et leur belle écriture qui laissent penser qu’elles réfléchissent vraiment à ce qui les entoure.

——-

Comme on peut le voir, en dehors d’être 3 sur 5 à parler des USA, toutes ces blogueuses ont en commun de donner des petits bouts d’elles-mêmes pour alimenter les flammes de leurs articles. Peut-être qu’un équilibre dans le récit comme celui de Laetitia (Los Angeles) et Mathilde me conviendraient mieux au fond? Mais suis-je vraiment capable d’en dire autant sur moi? On va voir dans les mois à venir si j’y arrive… parce que j’ai quand même des choses que j’aimerais partager. Peut-être ne suis-je pas faite pour cela?

En tout cas, je me rends compte maintenant que le blogueur voyage nous livre plus qu’on ne voit en parcourant rapidement ses articles et qu’il ne suffit pas d’être toujours par monts et par vaux et d’avoir un blog pour en devenir un!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 réponses à “Bloguer sur l’expatriation et les voyages, trop intime pour moi?

  1. Bonne question, que se posent la plupart des blogueurs à un moment ou à un autre ! Pour ma part, j’ai résolu le problème en ayant plusieurs sites en fonction de ce que je veux partager. Question qui pourrait peut-être te mettre sur la piste : quel style souhaites-tu donner à ton blog ? Plutôt magazine, qui supporte un style impersonnel, ou quelque chose de plus intime et personnel, mais qui t’obligerait alors à te mouiller un peu ? Je crois que les deux ont leur place dans la blogosphère et qu’il n’y en a pas un de mieux que l’autre. Le tout est simplement de trouver la formule qui te convient. Bon courage, ce ne sont pas des questions évidentes !

    • Prune, ça fait longtemps! ça fait plaisir de te revoir 😉
      Concernant mon style, je ne veux justement pas vraiment d’un style impersonnel. C’est ce que j’ai fait sur mon précédent blog et qui n’a pas du tout marché que ce soit en termes de visites mais surtout de plaisir : je me sentais enfermée dans des limites rigides et cela a donc l’air d’être beaucoup plus de travail! Je me sens moi-même dans la plupart de mes articles mais c’est vrai que sur certains thèmes, en particulier celui du voyage, il y a des blocages.
      Pour être honnête, concernant la blogosphère voyage j’aime vraiment mieux le style de ceux que j’ai cité plus haut que de ceux qui sont semi-professionnels avec des publications bien programmées et des longueurs calibrées au paragraphe. Ils sont peut-être très informatifs mais je les trouve froid. Je pense que ça doit être réservé aux journalistes, qui ont le temps et les moyens de faire des vrais reportages. Les blogueurs, à mon sens, doivent se révéler un peu plus : un peu comme des récits de voyage plus que comme des dossiers!

      Voilà donc c’est vrai qu’il y a une impasse : je ne veux pas être impersonnelle mais je n’arrive pas à à aller au-delà d’une certaine limite sur ce sujet-là… Il faut que j’arrive à trouver des angles qui arrivent à jongler entre les deux et me mettent à l’aise comme avec mes articles « culture »!

      • Effectivement, ça fait longtemps 😉 Je manque cruellement d’assuidité sur ce blog et, par voie de conséquence, sur hellocoton et les sites que je suis via cette plate-forme. L’inconvénient de se disperser je suppose… Mais comme tu le vois, je continue à te suivre de loin et à faire des apparitions de temps en temps 😉

        • Oui, ça fait toujours plaisir de te voir ou de voir un article sortir sur ton blog 😉 C’est sûr que ça prend du temps et écrire un article est pour moi toujours sacrifier une autre activité sur ordinateur alors que j’ai plein de projets! Tout le monde n’est pas fait pour poster une fois par jour (je ne sais même pas comment certaines filles font o_O)

  2. Je ne me doutais pas de ce que pouvait comporter en investissement personnel un blog de voyage… Et effectivement, je comprends à présent quelle peuvent être les difficultés rencontrées. Bon courage pour la suite !

    • J’imagine que chaque type de bloguing demande un investissement personnel mais pour moi, le voyage c’est un peu sensible… En tout cas, je vois que tu tiens le rythme dans l’écriture romanesque! Moi j’ai un peu plus de mal à tout combiner… Il faut une certaine discipline 😉

    • Merci pour ton passage Rachel! 😉
      Je n’ai pas beaucoup avancé sur le côté voyage de mon blog depuis cet article… Mais tout le monde ne peut pas faire pas des billets aussi sympas que les tiens sur le sujet 😉

  3. J’aime beaucoup cet article ! Je me retrouve dans l’envie de donner une nouvelle orientation, plus personnelle, légère et fourre-tout, à son blog. J’ai franchi le cap au début de l’année en supprimant tous mes anciens articles pour mieux marquer le nouveau départ… et, depuis, j’alterne entre trouver que mon blog est déjà mieux qu’avant, et l’impression d’être bien en dessous de mes ambitions initiales ! Même si, pour moi, c’est avant tout par manque de temps, je me rends compte que les articles personnels me demandent toujours plus de réflexion… alors, en fin de compte, ce sont eux aussi chez moi qui passent à la trappe. Je suis pour ma part plutôt du genre à me livrer et à m’épancher, mais, quand même, et surtout depuis que j’ai une activité sérieuse sur le web, je tâtonne pour fixer mes nouvelles limites. Qu’est-ce que j’ose dire ? Qu’est-ce que je suis à l’aise de raconter ? Qu’est-ce que je suis sûre de pouvoir assumer ?
    Et puisque tu parles de voyage, en ce moment, j’ai plein d’idées de détails que j’aimerais raconter sur ma perception et mon expérience de l’île Maurice, mais… je ne sais pas trop comment m’y prendre. J’ai l’impression que tout est décousu, ou que mes lecteurs trouveront ça sans intérêt. Bref, pas évident de transcrire des impressions aussi morcelées et diverses dans un article digne de ce nom.

    • Salut!

      Je me rends compte que je n’ai pas du tout répondu alors que ton passage sur mon blog et tes commentaires m’ont fait très plaisir! Mais j’ai été un peu débordée et je n’ai pas trop toucher à mon blog depuis un bon moment! Je vois que toi, tu as été à l’inverse très active sur ton blog et c’est cool parce que j’adore lire tes chroniques de lecture, tes réflexions personnelles et j’ai hâte de voir si tu vas finalement réussir à trouver les mots pour parler de ton quotidien à Maurice pendant ces quelques mois 😉 Pour moi, je crois que ça ne pourra pas trop fonctionner…

      En tout cas, je trouve ça pertinent de beaucoup parler de soi quand on exerce une activité littéraire comme la tienne : on a forcément un rapport intime avec la romance et c’est intéressant de remettre ça en perspective avec la vie qu’on a!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s