Challenge Coupe du Monde des Langues : 25 heures pour parler couramment!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Je vous avais parlé il y a quelques semaines d’Italki, cette plateforme qui permet de prendre des cours de langues par Skype avec des profs du monde entier pour la langue qui vous intéresse. Jusqu’à présent, je n’avais jamais vraiment exploré l’aspect communautaire du site, ayant surtout utilisé son concurrent Verbal Planet pour des cours payants. Comme je le disais, le coût de Verbal Planet étant plus élevé qu’Italki, j’avais décidé d’opter pour la seconde plateforme pour tout nouveau prof recruté.

Et puis j’ai reçu un email m’informant du Language World Cup, un concept que j’avais trouvé assez peu inspirant à mon inscription il y a quelques mois et qui m’a soudain paru génial.

Le challenge Coupe du Monde des Langues, c’est quoi?

Le but du défi Coupe du Monde des Langues est de s’engager à prendre 25 heures de cours de langues sur le site Italki en deux mois entre le 1er juin et le 31 juillet, ce qui correspond à deux ou trois heures de cours par semaine. Pas énorme quand on compare à nos apprentissages de l’époque lycée mais là, on a quand même des cours particuliers et sur mesure!

Il faut miser 15 euros avant de commencer : si on veut les récupérer avec en prime un bonus d’environ 30 euros, il faut avoir effectué toutes les 25 heures de cours ou de tutorat au 31 juillet. Je sais parfaitement que l’idée est de nous faire consommer un maximum de cours payants et que si on ne le fait pas, on a quand même payé 15 euros qu’on ne peut pas récupérer, mais personnellement je trouve cette « caution » financière très motivante pour ne pas me dire « bon tant pis, je ferai ça un autre mois! ».

Le challenge est tombé au bon moment. Cela fait plusieurs mois que je cherche un moyen de briser la barrière qui me bloque depuis longtemps dans une de mes langues sans trop de possibilité de la pratiquer. En découvrant les cours par Skype, je m’étais dit que j’allais y aller tranquillement : 1 à 2 heures par semaine, en essayant de bien le faire toutes les semaines, sans trop faire de devoirs à côté. Mais depuis, mon ambition a grossi et je suis dans une grande période de motivation, en partie nourrie par ma lecture de blogs de polyglottes qui réussissent à maitriser des langues absolument nouvelles en quelques mois. J’ai pensé en recevant le mail sur le challenge : « Deux mois pour parler couramment une langue que j’apprends depuis plus de huit ans et pour laquelle j’ai de très bonnes bases? Si les blogueurs y arrivent, pourquoi pas moi? ». Et voilà, j’ai dit chiche et j’ai décidé que m’inscrire au défi serait un bon moyen pour m’obliger à faire de vrais efforts avec des objectifs plutôt que de maintenir ce rythme pépère à la « advienne que pourra, j’espère que ça finira par marcher un jour! » qui a accompagné mon apprentissage de cette langue depuis trop longtemps.

Comment je m’organise pour ce challenge?

J’ai été informée du défi à venir quelques semaines avant et je me suis décidée à me lancer quelques jours avant son début. Avant de m’inscrire, j’étais déjà engagée avec une prof de Verbal Planet et j’en cherchais une deuxième sur Italki. J’ai passé quelques leçons-tests d’une heure avec trois profs différentes (on peut choisir de faire des cours d’essai de 30 minutes mais je préfère payer une leçon complète pour avoir vraiment le temps d’évaluer si la méthode d’enseignement du prof et son attention à mes besoins me convient)… et finalement j’ai décidé de les garder toutes les deux!

Du coup, pour le challenge j’alterne entre ces deux profs (et en plus de ça, je continue mes cours avec la prof de Verbal Planet qui ne compte pas pour le challenge). Je trouve que c’est un bon compromis car ça permet de ne pas me lasser, de varier les styles et les supports (j’ai des cours tous les 2-3 jours donc ça va vite!)  et de pouvoir tester les connaissances que j’ai apprise avec une prof sur quelqu’un d’autre qu’elle. J’envisage de faire une deuxième langue en juillet dans le cadre de ce challenge mais j’hésite encore!

Après chaque cours, je recopie le nouveau vocabulaire dans le petit logiciel d’apprentissage Anki qui utilise la méthode de mémorisation séquentielle (les mots à apprendre sont espacés dans le temps de manière étudiée et ceux qu’on a plus de mal à mémoriser reviennent plus régulièrement). J’ai fixé le niveau à 30 nouveaux mots par jour mais j’en rajoute toujours tellement « à apprendre » après chaque cours que je n’ai pas encore tout vu! Et en plus de ces 30 mots nouveaux, il y a les anciens qu’on révise : j’en ai donc pour une centaine de mots et une quinzaine de minutes chaque jour. C’est presque amusant : quand je veux faire une pause au travail, j’allume Anki en buvant un café et je revois mes mots. Ensuite, j’essaye de réutiliser un maximum ce nouveau vocabulaire pendant mes conversations avec les différentes profs pour le fixer!

Comment est-ce que je saurais que j’ai progressé?

Italki encourage les participants à faire des vidéos. J’adore ce principe : des étudiants de cette année et des années passées se filment en train de parler dans leur langue cible avant le challenge puis renvoient une vidéo après le challenge… Et on peut comparer la différence! Je ne suis capable de juger le niveau de langue qu’en français et en anglais donc il y a plein de vidéos qui ne m’intéressent pas trop et les résultats ne sont de toute façon pas tous spectaculaires… Mais on sent quand même une aisance bien plus grande chez les participants des vidéos!

Voici un exemple avec une vidéo « après » de l’année dernière de l’Américain John. Il parle en portugais à partir de la 50e seconde de la vidéo et même si je ne connais pas un mot de portugais, j’ai de quoi être impressionnée : avant le challenge, il était exactement comme moi – il ne connaissait rien! Et dans cette vidéo, on le voit parler avec aisance pendant 5 bonnes minutes!

Je vais peut-être m’enregistrer en audio à titre privé (même si j’ai déjà fait 1/5e du challenge!) mais je ne publierai pas de vidéo en ligne, ce n’est pas mon style! Je pense que pour évaluer ma propre progression, je me baserai principalement sur le nombre de « euh » que je fais quand je parle à mes profs ( 😉 ), le nombre de mots qu’Anki m’indique que j’ai appris et aussi si j’arrive à comprendre plus facilement des podcasts que j’avais téléchargé avant Italki et dont je ne comprenais pas un traitre mot malgré tous mes efforts.

Aussi, ma prof de Verbal Planet m’avait évaluée à un niveau B1 au début de nos cours. Si j’arrive à passer B2 voire C1… je saurai que j’ai progressé!

Vous voulez vous lancer dans le challenge?

Si vous êtes motivé par ce challenge, il reste seulement deux jours pour s’inscrire alors faites vite!! Sinon, je pense que ça reviendra dans six mois et vous aurez le temps de vous préparer en vous familiarisant avec Italki, en cherchant un prof qui vous convient…

Voilà pour cette fois, je vous tiendrai au courant de l’évolution de mon challenge! En attendant, je mets une icône de progression sur le côté de mon blog.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s