Bollywood et Paris en 10 films : la Ville Lumière commence-t-elle à intéresser le cinéma indien?

befikre-affiche

Paris fascine les cinéastes occidentaux et a servi de décors à de très nombreux films américains ou européens. Mais alors que Bollywood envoie ses stars dans de nombreux pays étrangers pour faire rêver son public, notamment aux Etats-Unis, en Angleterre, en Australie, aux Emirats Arabes Unis, à l’Ile Maurice ou en Suisse, l’industrie du cinéma en hindi a tourné remarquablement peu de films à Paris. Ce n’est pas tellement surprenant car les membres de la diaspora indienne et les populations adeptes de Bollywood sont beaucoup moins nombreux en France… Mais il faut se rendre à l’évidence : la Ville Lumière ne fascine clairement pas autant les réalisateurs indiens que les collines suisses ou les contours de Big Ben.

Pourtant, depuis quelques temps, Bollywood semble regarder un peu plus souvent notre Paris… Fin 2016, deux films et un clip constellés de stars s’y déroulent au moins en partie: Ae Dil Hai Muskhil avec Aishwarya Rai, Ranbir Kapoor, Anushka Sharma et Fawad Khan, actuellement à l’affiche en France, le très attendu Befikre avec Ranveer Singh dont la sortie est prévue pour le mois de décembre et le clip-clône Befikra avec Tiger Shroff.

Profitons donc de cette occasion de faire un petit tour d’horizon des films et des clips musciaux de Bollywood tournés dans la capitale française!

1 – An Evening in Paris (1967)

Pendant longtemps, An Evening in Paris de Shakti Samanta avec Shammi Kapoor et Sharmila Tagore a été un de seuls films de Bollywood se jouant majoritairement à Paris. Ce long-métrage raconte l’histoire de la riche Deepa qui part à Paris pour trouver l’amour… et y réussit bien entendu. Malheureusement pour elle, Paris se trouvera être aussi le décors d’intrigues de gangsters, de kidnappings et de soeur jumelle cachée.

Entre le Moulin Rouge, les ponts de la Seine, le Louvre, les balades en bateaux mouches et les feux d’artifice dans le ciel français, Deepa vit une expérience très touristique de Paris malgré les rebondissements qui entoure sa nouvelle vie d’expatriée.

2 – Le clip « Mohabbat Ki Nahi » du film Hero no. 1 (1998)

Dans Hero no. 1 de David Dhawan, l’acteur Govinda joue le fils d’un riche businessman qui fuit en Europe et trouve l’amour en la personne d’une jeune étudiante interprétée par Karisma Kapoor. En compagnie de leurs parents, ils visitent différents pays d’Europe et notamment la capitale française. Dans la chanson « Mohabbat Ki Nahin », ils claironnent leur romance entre Paris et l’étrangement peu romantique Europa Park en Allemagne.

Les sites de la capitale qui figurent dans le clip restent des grands classiques touristiques : balades en péniche sur la Seine, petits pas de danse devant la Tour Eiffel et sur la place de la Concorde, sans oublier les vues des ponts de Paris.

3 – Le clip « Ticket to Hollywood » du film Jhoom Barabar Jhoom (2007)

Le film Jhoom Barabar Jhoom produit par Yash Raj se déroule principalement à Londres mais le héros de l’histoire joué par Abhishek Bachchan invente une histoire à Paris… qu’on retrouve ici dans ce clip où il danse avec Lara Dutta devant le Palais du Louvre, l’Arc de Triomphe, Notre-Dame, le Palais de Chaillot, la Tour Eiffel ou encore sur la Place de la Concorde. Un tour express des plus gros sites touristiques parisiens!

4 – Le clip « Mann Ko Ati Bhavey » du film London Dreams (2009)

London Dreams de Vipul Shah est également tourné principalement à Londres et en Inde. Le film raconte l’histoire de deux amis d’enfance devenus stars du rock. Ils s’engagent notamment dans une tournée de trois jours en Europe et visitent Paris à cette occasion. Salman Khan et l’actrice Asin y dansent alors devant le Louvre, Notre-Dame, le Palais Bourbon ou encore sur la place de la Concorde.

5 – London, Paris, New York (2012)

Dans London, Paris, New York d’Anu Menon, Nikhil et Lalitha tombent amoureux et vivent leur histoire en pointillé à travers les trois capitales occidentales. Leur étape parisienne est un moment de retrouvaille puisque l’héroïne Lalitha s’y est installée temporairement. Les acteurs Ali Zafar et Aditi Rao Hydari traversent ainsi un Paris artificiellement artistique où les amoureux font du manège, chantent devant des murs où « Je t’aime » est écrit dans toutes les langues, s’arrêtent à côté de portes de hangars recouvertes de street-art, s’embrassent sur les quais de Seine avec Notre-Dame en arrière-plan, dessinent au crayon des inconnus dans la rue et dorment dans des hôtels chics.

6 – Le clip « Ilahi » du film Yeh Jawaani Hai Deewani (2013)

Le film Yeh Jawaani Hai Deewani se déroule majoritairement en Inde mais le héros Bunny joué par Ranbir Kapoor aspire à devenir journaliste de voyage. Il y parvient et se retrouve envoyé en reportage à Paris le temps d’une chanson.

Je trouve cette scène beaucoup moins cliché que les précédentes. Bien sûr, les ponts de Paris, Notre-Dame, le Louvre ou la Tour Eiffel y figurent mais je me retrouve beaucoup plus dans cette vision de Paris que dans les précédentes. On y traverse des rues animées, des pigeons qui s’amassent sur le trottoir, des cafés et des assiettes pleines de nourriture… Le Sacré-Coeur est plein de touristes contrairement aux scènes de Paris vides de monde des films précédents, et les déambulations de Bunny ont quelque chose de beaucoup plus intime et moins « boule à neige » que les films de Bollywood d’avant. Seul bémol, la très belle « Parisienne » que rencontre Bunny n’a pas vraiment un style très parisien…

7 – Ishkq in Paris (2013)

55 ans après An Evening in Paris, Bollywood revient tourner un film dans la capitale française pour de vrai. Ce film devait marquer le retour de la star Preity Zinta après quatre ans d’absence mais malheureusement, Paris ne lui a pas porté chance puisque le film, qu’elle avait co-écrit et produit, a fait un flop et a été assassiné par les critiques.

Dans Ishkq in Paris, Preity Zinta joue une héroïne franco-indienne dont la mère est incarnée par Isabelle Adjani elle-même. Après avoir rencontré son amoureux dans un train, la jeune femme vit avec lui une romance à Paris.

Je n’ai pas vu le film étant donné les retours critiques mais il semble que Paris n’y soit pas très bien représentée… ce que semble confirmer les clips un peu trop cartes postales et principalement centrées sur les lieux les plus touristiques de la capitale française comme l’Hôtel de Ville ou la Tour Eiffel.

8 – Queen (2014)

Queen, beau succès au box-office et film de Vikas Bahl qui a propulsé l’actrice Kangana Ranaut au rang de star, raconte l’histoire d’une jeune femme éconduite par son fiancé la veille de son mariage. D’abord désespérée, elle décide de partir seule pour ce qui aurait dû être son voyage de noces à Paris. Elle découvre dans cette ville étrangère un sentiment de renouveau et de liberté qu’elle prolonge en visitant Amsterdam.

Même si l’héroïne traverse de nombreux sites touristiques – après tout elle est là pour visiter – Paris y est aussi chaotique et pleine de monde qu’en vrai, beaucoup moins propre et brillante que dans les films précédents. L’héroïne s’identifie même en partie à la Tour Eiffel dans une série de scènes comiques.

9 – Ae Dil Hai Muskhil (2016)

Actuellement en salles, Ae Dil Hai Muskhil de Karan Johar avec Ranbir Kapoor, Anushka Sharma, Aiswarya Rai et Fawad Khan est tourné principalement à Londres et en Autriche mais plusieurs scènes se déroulent à Paris. Le clip ci-dessus reste une vision très convenue de Paris, même si la jeunesse des personnages redonnent une certaine énergie aux clichés un peu éculés sur la capitale. Les lieux sont peut-être moins « spots à touristes incontournables » que des clips précédents, histoire de séduire un public plus jeune, mais ils restent très idéalisés.

Cette chanson n’apparait pas dans le film, elle est en fait un hommage au film An Evening in Paris, Shammi Kapoor, acteur du film de 1967 n’étant autre que le grand-oncle de Ranbir Kapoor, héros de ce film de 2016. Cependant, d’autres scènes se déroulent bien à Paris où Ranbir Kapoor et Anushka Sharma semblent s’amuser comme jamais.

10 – Befikre (décembre 2016)

Befikre d’Aditya Chopra avec Ranveer Singh et Vaani Kapoor est un film très attendu en 2016. Twitter a même créé un émoji en forme de Tour Eiffel rose formée de coeur pour l’occasion, une première pour une production Bollywood! Befikre a été tourné presque entièrement à Paris et raconte les aventures romantiques de deux forts caractères qui se lancent des paris fous à travers la capitale. Le film sortira bien en France et Ranveer Singh a eu l’occasion de faire parler de lui lors de sa période de tournage à Pariss, notamment en assistant incognito à la séance d’un film de Salman Khan sur les Champs-Elysées et en se mettant à danser en plein milieu.

Bien que la bande-annonce montre des quais de Seine beaucoup plus animés que dans la réalité, un Paris luxueux et plus bling que ce que je vis au quotidien, des rues un peu trop vides, il filme également un peu plus de la ville que les films précédents, avec un angle possiblement moins touristique.

Par ailleurs, Paris semble réellement intéresser le réalisateur au-delà d’un simple décor de carton-pâte puisqu’il a créé un clip – certes très peu réaliste – mais où les « Parisiens » et Paris sont les vrais héros et où n’apparaissent pas du tout les deux stars. A noter aussi que la vidéo fait l’effort de montrer différents types de couples et pas juste un Paris jeune et hétérosexuel (alors que l’homosexualité n’est toujours pas légalisée en Inde).

BONUS – Le clip « Befikra » avec Tiger Shroff et Disha Patani

Lors de sa sortie en juin 2016, le clip « Befikra » avec Tiger Shroff et Disha Patani a beaucoup intrigué. Un nom proche de Befikre, une intrigue visiblement similaire, un tournage à Paris… Cette chanson sans lien avec un film et dans laquelle figurent deux acteurs de Bollywood a clairement capitalisé sur la promotion faite autour de Bekfire en plein tournage à l’époque… Pourtant, la maison de production n’est pas du tout la même! En tout cas, cette étrange initiative marketing prouve que Paris devient de plus en attractif pour les producteurs de Bollywood.

Les deux héros se baladent dans les rues, mangent en terrasse des cafés, traversent les étals de souvenirs, dansent devant l’Opéra Garnier, sur des pelouses ou sur les ponts. On y voit Paris depuis les hauteurs ou dans des caves, et la tenue de Disha Patani n’est clairement pas parisienne! En tout cas, le côté carte postale-clichés de Paris est beaucoup plus léger que les films les plus anciens! La représentation reste touristique mais peut-être plus originale et plus humaine.

*****

Ce rapide petit tour d’horizon de Paris à la sauce hindi nous démontre qu’encore plus que la Tour Eiffel, Bollywood aime les Ponts de la Seine, la place de la Concorde, les manèges de type carrousel, les peintres de rue et faire dormir des jeunes gens pas spécialement riches dans des hôtels hors de prix.

Si le succès est au rendez-vous pour Befikre, l’industrie indienne pourrait bien être tenté de tourner plus souvent à Paris… et peut-être d’en proposer une vision de plus en plus subtile? Les couleurs de Paris manquent peut-être de peps pour Bollywood mais il semble que le film essaye de changer l’image sobre et pâle qu’on en a en jouant sur des teintes plus vives.

En tous cas, Befikre pourrait bien donner envie à une clientèle touristique jeune des pays d’Asie et du Moyen-Orient de venir découvrir Paris. Espérons que la capitale saura les accueillir…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

3 réponses à “Bollywood et Paris en 10 films : la Ville Lumière commence-t-elle à intéresser le cinéma indien?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s