Bollywood: Bachna ae Haseeno – Une comédie romantique sympathique!

Sorti en 2008, Bachna ae Hasseno est le troisième film de Deepika Padukone, son deuxième en hindi et le deuxième film de Ranbir Kapoor. Hé oui, aussi surprenant que cela puisse paraitre étant donné leur célébrité aujourd’hui, les deux stars ont fait leurs débuts d’acteurs il y a moins de dix ans! Rarement convaincue par les premiers pas des vedettes de Bollywood, ce film ne me faisait pas spécialement envie mais j’ai plutôt été agréablement surprise par cette petite comédie romantique sans prétention de chez Yash Chopra.

L’histoire

Un film avec : Ranbir Kapoor, Minissha Lamba, Bipasha Basu, Deepika Padukone, Kunal Kapoor. Réalisé par : Siddarth Anand.

bachna-ae-haseenoEn 1996, alors qu’il visite l’Europe en train avec ses amis, Raj Sharma (Ranbir Kapoor) rencontre Mahi (Minissha Lamba) une jeune fille issue d’une riche famille sikhe qui rêve de rencontrer un double de Raj, le héros de la comédie romantique Dilwale Dulhania Le Jayenge. Raj décide de saisir l’occasion pour séduire Mahi et se retrouve bientôt seul avec elle, imitant les tribulations des héros du film culte à travers la Suisse. Mais Raj finit par briser le coeur de Mahi…

En 2002, Raj emménage avec Radhika (Bipasha Basu), sa très belle voisine qui rêve d’être une star de Bollywood mais serait prête à abandonner ses rêves pour vivre son amour avec le jeune homme. Raj est devenu un développeur de jeux vidéos à succès et voilà que Microsoft, l’entreprise qui l’emploie, lui propose un poste important en Australie. Alors que sa relation avec Radhika prend un tour auquel il ne s’attendait pas, Raj, encore une fois, brise un coeur.

En 2007 en Australie, Raj le séducteur impénitent rencontre l’indépendante Gayatri (Deepika Padukone), une expatriée indienne étudiante en commerce le jour et chauffeur de taxi la nuit. Charmée par son énergie et sa force d’esprit, Raj commence à envisager une histoire sérieuse. A-t-il enfin trouvé la femme idéale en Gayatri? Brisera-t-il encore un coeur ou cette fois, est-ce lui-même qui aura le coeur brisé? Pour trouver la réponse à ces questions, Raj devra recroiser le chemin de Mahi et Radhika…

Mon avis

J’ai vraiment regardé ce film un peu par hasard et sans grand enthousiasme, juste parce que le DVD m’est arrivé entre les mains. Deepika Padukone du temps de ses premiers films n’avait pas le panache d’aujourd’hui (souvenez-vous de son personnage sans envergue de Desi Boyz) et le scénario tel qu’il était présenté ne me plaisait pas du tout. Le film a été vendu comme un récit évoquant le parcours d’un séducteur impénitent et sans coeur. Cette thématique est martelée partout : le titre signifie apparemment « Faites attention mesdames » ou « Attention à vous mes beautés ». La chanson d’ouverture, kitschissime à souhait en rajoute des caisses là-dessus : Raj est un dragueur qui fait tourner les têtes de bimbos au sourire figée dans un décor bling… Honnêtement, même en tant que fan de films légers et girly, j’ai vu plus intéressant.

bachna-ae-haseeno01

Du coup, je m’attendais à trouver un héros proche de ceux que joue Saif Ali Khan depuis plusieurs années, notamment dans des films comme Happy EndingCocktail ou Salaam Namaste (qui a d’ailleurs été également réalisé par Siddarth Anand). Or, vous savez peut-être que j’ai adoré Saif Ali Khan dans Dil Chahta Hai mais que j’ai justement commencé à le détester à partir de Salaam Namaste et de ses rôles de dragueur lourdeau. Ensuite, je pensais que le scénario ressemblerait au relativement divertissant mais pas mémorable Ladies vs Ricky Bahl, l’un des premiers film où Ranveer Singh tenait le premier rôle. Le pitch de Bachna ae Haseeno commençait donc bien mal à mon goût.

Sauf que. Ranbir Kapoor n’est pas Saif Ali Khan et il n’est pas non plus Ranveer Singh même s’ils sont très souvent comparés ces dernières années. Le scénario était certainement réellement construit sur le motif du séducteur sans scrupule, puisqu’il était prévu que le spectateur rencontre une demi-douzaine de conquêtes de Raj, mais la version finale reste finalement très sobre et ressemble plus au parcours amoureux d’un Monsieur tout le Monde qui ne fait pas toujours les meilleurs choix qu’aux manipulations d’un Don Juan sans remords.

bachna-ae-haseeno08

Je me rends compte que je n’ai pas vu beaucoup de films avec Ranbir Kapoor mais chaque fois que je le vois jouer, je repense exactement la même chose que ce que j’avais dit après Yeh Jawaani Hai Deewani où il partageait aussi l’écran avec son ex-petite amie Deepika Padukone. Ranbir Kapoor est une injustice pour les acteurs de sa génération et un plaisir absolu pour le spectateur : son charisme naturel renverse tout sans qu’il ne semble fournir beaucoup d’efforts. Il faut dire que ce n’est pas si surprenant pour le dernier rejeton d’une dynastie d’acteurs de Bollywood remontant à 1929.

Ranbir Kapoor, comme sa célèbre cousine Kareena Kapoor, appartient en effet à la quatrième génération de stars de la puissante famille Kapoor. Il est littéralement né pour jouer au cinéma et faire rêver des millions de spectateurs derrière leur l’écran comme l’ont fait son père, sa mère, son grand-père et son arrière-grand-père avant lui. Un tel héritage et un tel destin tout tracé lui donnent la confiance et le naturel que peu d’autres acteurs possèdent. Et malgré ce prestigieux lignage, Ranbir Kapoor continue à ressembler au boy next door, ce garçon qui nous plait parce qu’il ressemble plus à notre voisin de palier irrésistible qu’à une star inaccessible. Et c’est pour ça que quelque soit son rôle, il est difficile de ne pas passer un bon moment avec lui. Bachna ae Haseeno est agréable, léger et sympathique grâce à lui. Il porte vraiment le film sur ses épaules.

bachna-ae-haseeno07

Malgré tout, le scénario reste bien plus proche de nous que ne le laissait entendre le pitch marketing. Raj n’est pas un salaud sans coeur. En fait, il est même tout-à-fait humain et beaucoup de spectateurs pourront se retrouver dans les petites lâchetés qu’il commet dans sa vie amoureuse. Car même si Raj blesse les femmes qui l’aiment, le capital sympathie de Ranbir Kapoor le rend difficilement détestable et la fausse arrogance du scénario de base ne tient pas la route puisqu’il ne semble prétentieux que dans le clip d’ouverture (et encore, un certain je-ne-sais-quoi ne le rend pas si insupportable). Surtout, on sent bien que Raj n’est pas très fier de ce qu’il fait. Il ne cherche pas « jouer avec les sentiments » ou à blesser. Il agit mal mais ce n’est pas par mépris. Et quand on se rend compte qu’on apprécie ce personnage malgré tout (même si on a parfois envie qu’il reçoive une bonne leçon), on ne peut que comprendre pourquoi il séduit les héroïnes mais également leurs pères, leurs beaux-frères ou toute une foule de badauds.

bachna-ae-haseeno04

Du côté des trois femmes, j’ai apprécié la construction de leurs trois rôles même si bien sûr, mon coeur penchait naturellement vers Deepika Padukone. Le faux remake de Dilwale Dulhania Le Jayenge avait du charme et respirait une bonne humeur sans prise de tête. Si vous avez vu ce film culte, je ne pense pas que vous vous ennuierez et si vous ne l’avez jamais vu, les personnages expliquent suffisamment les références pour que vous vous y retrouviez. J’ai également beaucoup aimé l’originalité du personnage de Deepika Padukone même s’il semble que son jeu d’actrice n’ait pas été très bien accueilli par les critiques à l’époque. Quoiqu’on pense de ses talents artistiques en 2008, elle partage une alchimie indéniable avec Ranbir Kapoor, que ce soit en tant qu’amis ou intérêt amoureux.

bachna-ae-haseeno06

De manière générale, je trouve que les trois femmes sont écrites et jouées avec un immense respect pour leur personnage. Mahi, Radhika et Gayatri sont très différentes les unes des autres. Elles ont des rêves, des passions et des personnalités variées et le film s’intéresse à ce qu’elles veulent plutôt qu’à de supposées défaillances. Même si Bollywood a beaucoup changé sa façon de traiter les femmes depuis quelques années, 2007 n’en était qu’aux balbutiements de l’idée qu’une héroïne peut être moderne ET respectable. Le fait qu’aucune des trois ne soit jamais jugée ou « remise dans le droit chemin » malgré leurs modes de vies divergents mérite d’être salué.

Au final, cette comédie romantique est donc vraiment sympathique à regarder mais il s’agit d’un film sans prétention. La fin m’a parue assez fade, le personnage de Gayatri perdant de sa superbe sans pour autant réellement « se ranger ». Cependant, tout est surtout là pour nous faire nous évader sans prise de tête aux côtés du pétillant Ranbir Kapoor, de la Suisse à l’Italie en passant par l’Australie et Bombay, ou à travers des scènes classiques de Bollywood comme la scène de la fête de mariage ou la chanson de la révélation amoureuse déployée sur mille payasages de cartes postales. Un film qui satisfaira ceux qui cherchent avant à se détendre sans trop d’attentes!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s